Comment devenir vegan quand on est une maman de 3 enfants ?

devenir végan quand on est maman

Être maman et végane à la fois n’est pas toujours facile, je vous l’avoue. Il faut parfois faire des compromis, mais ce n’est pas une chose impossible. Il faut pour cela comprendre ce qu’est le véganisme et quelles sont les grandes lignes de conduite à respecter. Si vous et votre conjoint être végans tous les deux, il sera évidemment plus simple de l’inculquer à vos enfants. Voici quelques conseils que je souhaitais partager avec vous concernant ma démarche et comment je gère mon engagement au quotidien en famille.

Pourquoi devenir végan ?

Tout d’abord, à ceux qui pensent que nous sommes conditionnés et extrêmes dans nos choix, essayez plutôt de prendre le problème à l’envers. Notre culture, nos habitudes et traditions ont été inculquées par nos parents, qui eux les ont reçues des leurs. Ainsi, depuis des générations, les Fêtes de fin d’année ressemblent à des orgies de foie gras, de dinde et autres plats et desserts. L’été, on se fait des barbecues avec de la saucisse et de la viande. À Pâques, c’est décidé, ce sera de l’agneau. Tous ces conditionnements nous font croire que tout ça est normal. Mais lorsque l’on réfléchit, n’est-ce pas là un ensemble de menus qu’on pourrait remettre en question ? Et ça, ce n’est que par rapport aux habitudes alimentaires. On pourrait aussi simplement se poser la question pourquoi il a été décidé que les chaussures en cuir c’était beau ? La beauté est subjective. Et pourquoi tout le monde trouve normal de tester des cosmétiques et des produits chimiques sur les animaux ? C’est en se posant ce genre de questions que l’on commence à réfléchir et à comprendre le système absurde dans lequel on se trouve.

Il faut certes être un minimum soucieux de la cause animale, mais aussi de l’environnement et de notre santé. Ce sont les 3 principales raisons qui poussent les gens conscientisés des problèmes dans ces domaines, à devenir végans. Le but du véganisme est de ne consommer aucun produit qui a nécessité une quelconque exploitation animale.

Devenir végan : Qu’est-ce ça implique ?

Devenir végan, en général ne se fait pas du jour au lendemain. Si vous vivez seul et que vous avez un mental d’acier, c’est presque possible. Lorsque vous êtes en couple, avec des enfants, vous y allez petit à petit. La première chose simple à faire, est de devenir végétalien, puisqu’il s’agit d’une des cinq dimensions du véganisme. Je vous explique les autres juste après ! Devenir végétalien veut dire que l’on consomme des produits 100% végétaux. C’est la différence entre les végétariens et les végétaliens. Les pesco-végétariens se contentent de ne pas manger de viande, mais ils mangent du poisson. Les végétariens ne mangent ni viande ni poisson mais mangent encore des produits provenant d’animaux comme les œufs ou le lait. Et enfin, les végétaliens ne mangent rien de tout ça, y compris les dérivés. Devenir végétalien peut se faire petit à petit, en suivant les différents stades mentionnés.

La deuxième dimension du véganisme est l’interdiction d’utiliser certains cosmétiques. Il faut se renseigner sur les cosmétiques qui ont été testés ou non sur des animaux, même si en principe ce n’est plus possible en France. La troisième dimension est le choix des vêtements. En clair, ça veut dire plus de cuir, fourrures ni plumes (cela vaut pour les linges de lit). La quatrième dimension est la médecine. Vérifiez qu’aucune matière animale n’est présente dans les médicaments, comme de la gélatine ou des lactoses. Et la cinquième dimension concerne les loisirs. Ainsi, si vous êtes sensible à la cause animale il vous semblera évident que vous ne pouvez pas cautionner les zoos, les aquariums, les cirques, les courses de chevaux ou de lièvres.

Comment devenir végan en famille ?

Maintenant que vous savez pourquoi vous voulez devenir végan et que vous savez aussi ce que cela implique, apprenons comment sauter le pas et l’appliquer. Vous pouvez du jour au lendemain changer complètement. (Attention cependant aux changements alimentaires qui nécessitent des précautions médicales ; il vaut mieux en parler à un médecin).

La plupart du temps, il est plutôt conseillé d’éliminer, éviter, supprimer tout ce qui ne demande pas un gros effort. Jetez ces chaussures en cuir, ça peut faire mal au cœur mais ça ne vous tuera pas, même chose pour les cosmétiques à base de graisse animale.

Quand on a des enfants, si vous êtes en charge des courses, vous pouvez facilement leur faire accepter ce genre de concessions. Pour l’alimentaire, ne flanchez jamais, quitte parfois à prévoir deux menus à la maison. Sinon, inscrivez vos enfants à la cantine où ils mangeront des repas avec de la viande mais imposez votre régime à la maison. Si vous les habituez jeunes à manger d’une certaine façon, ils ne trouveront pas ça bizarre de ne pas manger de dinde à Noël ! Pour les loisirs, s’ils demandent à aller au zoo, essayez de leur faire comprendre que s’ils aiment les animaux, ils préfèreront sûrement aller faire un tour dans un refuge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *