Le gâteau au chocolat vegan et sa crème pâtissière végétarienne

Mieux que joindre l’utile à l’agréable, il y a : joindre le facile au délicieux. C’est exactement comme cela qu’on peut décrire le gâteau au chocolat vegan, particulièrement aisé à réaliser pour un régal maximum. Il s’agit désormais d’un classique de nombreux restaurants américains par exemple, même s’il reste plus rare en France. Raison de plus pour le pâtisser soi-même avec une recette littéralement inratable. Bonus gourmand : il est tout à fait possible de faire un gâteau simple, ou bien de choisir un résultat plus sophistiqué, comme un gâteau à étages, avec glaçage ou encore fourré de nos préparations préférées (crème de marrons, confitures, marmelade, fruits frais ou confits…). Bref, le gâteau au chocolat vegan ne contient peut-être pas d’oeuf ni de lait animal, mais il regorge de possibilités d’accompagnements, de décors et autres gourmandises. Ici, c’est une irrésistible crème pâtissière qui lui est ajoutée, elle aussi composée uniquement à partir d’ingrédients végétaux. Le duo parfait pour les week-ends cocooning mais aussi pour les nombreux jours de fêtes à venir !

Un gâteau YUMMY ! 

Miam, whaou, hmmmmm…les onomatopées vont pleuvoir de la part de celles et ceux qui auront la chance de déguster cette pâtisserie à la fois moelleuse et savoureuse. Pour obtenir un résultat qui ravira toutes les papilles, quelques ingrédients faciles à se procurer dans le commerce sont nécessaire : 150 grammes de chocolat à cuire (ou son équivalent en cacao en poudre non sucré évidemment), 220 grammes de farine de blé, 150 grammes de sucre brun, de la levure ou du bicarbonate de soude, un peu de margarine végétale…

Attention, néanmoins, il est tout à fait possible de modifier légèrement la liste des ingrédients pour que le gâteau chocolat soit davantage conforme à un régime alimentaire particulier. Par exemple, pour une composition sans gluten, il suffit de remplacer la farine de blé traditionnelle par un duo farine de riz/fécule de maïs (50 grammes environ) et le tour est joué. Pour une texture plus soyeuse, il est aussi envisageable sans difficulté d’ajouter plutôt des liquide, de l’eau, ou mieux du lait végétal (environ 250 millilitres). 

Pour réaliser la pâte, il faut commencer par placer la farine, le sucre, la levure, et la fécule (ainsi que, selon les goûts, une pincée d’épices ou de café) dans un récipient. Pendant ce temps, faire fondre le chocolat avec un peu de margarine végétale et faire chauffer le lait végétal le cas échéant. Puis il faut incorporer le lait encore chaud dans la préparation en mélangeant de manière à obtenir un ensemble homogène. Enfin, on ajoute le chocolat fondu à cet ensemble en veillant à toujours bien fouetter pour éviter bien sûr les grumeaux qui empêchent une bonne cuisson et une texture agréable au palais. On peut également ajouter des fruits frais comme des morceaux de bananes ou des fruits secs (sauf si le gâteau est susceptible d’être dégusté par des personnes atteintes d’allergies). Et toute la recette peut bien sûr être appliquée à des produits bio et équitables, notamment le chocolat à sélectionner soigneusement. Enfin, on enfourne pour une durée de 20 à 30 minutes selon les fours, dans un four préchauffé à 180 degrés, on laisse tiédir et on se régale !

Crème pâtissière végétarienne: un jeu d’enfant !

La pâtisserie végétale n’est pas plus complexe que la pâtisserie traditionnelle, elle demande juste un peu d’attention et quelques réflexes. Pour une crème pâtissière qui viendra sublimer le gâteau au chocolat vegan, il faut : 450 millilitres de lait végétal, 60 grammes de maïzena, 100 grammes de sucre et 50 grammes de margarine. On commence par une composition simplissime mélangeant un peu de lait (50 millilitres suffisent) avec la fécule de maïs et le sucre. Le reste du lait doit être porté à ébullition pour pouvoir être infusé à la vanille par exemple. Puis on incorpore le lait chaud à la première préparation et on porte l’ensemble à nouveau à ébullition jusqu’à ce qu’il s’épaississe. Comptez au moins 30 secondes à une minute en fouettant avec énergie. Une fois retirée du feu, la crème obtenue doit être augmentée de la margarine, encore fouettée énergiquement pour avoir une belle texture, puis placée au frais. Et voilà un dessert ou goûter fabuleux sans lait d’origine animale, ni oeuf, bio et gluten-free ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *